Après plusieurs faux-départs et quelques premières tentatives de lancement à la limite du foireux, L'avis ne fait pas Lemoine ! (r)ouvre enfin ses portes pour de bon, prêt à accueillir ses futurs milliers de lecteurs en furie.

Qu'allez-vous trouver ici ? A priori, rien de vraiment original ni de révolutionnaire. Juste l'avis d'un type lambda (donc moi ! ) qui se passionne pour le ciné depuis sa plus tendre enfance et qui adore communiquer sa passion aux autres ( donc vous ! ). J'essaierai donc régulièrement de vous donner mon avis sur les dernières nouveautés que je découvre en salles ou chez moi ( toujours de manière légale, je le précise au cas où l'un d'entre vous, traîtres, voudrait me balancer ), sur les films cultes qui ont transformé le petit garçon frêle et timide que j'étais en Apollon normand débordant de charisme et de sex-appeal, sur les pires navets que le destin a sadiquement placés sur ma route de cinéphile, sur mes dernières acquisitions en blu-ray et dvd ( comme ce blog est aussi un peu le vôtre, n'hésitez pas à m'en offrir pour continuer à le faire vivre ! ) et si je trouve une place dans mon emploi du temps aussi chargé que Jean-Louis Borloo un soir de réveillon, je n'hésiterai pas à vous donner mon avis sur les dernières news relatives au petit monde du 7e art mais aussi sur la télé, les jeux vidéo, mes dernières lectures, etc, etc.

Bref, vous l'aurez compris, je fais autant de promesses qu'un politicien en campagne et il y a des chances pour que je ne tienne pas les trois quarts d'entre elles, mais je tenais quand même à vous souhaiter la bienvenue sur L'avis ne fait pas Lemoine !

Je l'ai dit plus haut, ce blog c'est aussi un peu-beaucoup le vôtre, alors j'attends de vous une participation active. N'hésitez pas à donner votre avis vous aussi ( je ferai semblant de m'y intéresser ), à partager vos coups de coeur et vos coups de gueule, à réagir violemment à mes propos, à critiquer le design tout pourri du site et à faire preuve d'autant de mauvaise foi que moi !

Et comme ça fait toujours classe de finir une intro par une jolie citation qui en jette, mais que j'ai la flemme d'en chercher une vraiment intelligente, je citerai Brigitte Fossey ( ah cette scène du train dans Les Valseuses... ) qui pour ouvrir une cérémonie des Césars du siècle passé nous avait gratifiés d'un tonitruant : "Le cinéma, c'est la vie !"